倒入Européenurtrois,le travail,c'est pas laantant



  • 2019-09-08
  • 来源:manbext手机注册

条件艰难。 D'aprèsunenquêteeuropéenneprésentéehieràParis,lapénibiliténdécroîtpas,en particulier pour les ouvriers et pour les femmes。

D'aprèsuneenquêtedelafondationuropéennepourl'améliorationdesconditions de travail,réaliséeàl'automne2005auprèsde30 000 personnes dans 31 paysetprésentéehieràParis,unsalariéeuropéenurtroisconsidérequeson travail«affecte sa santé»。 C'est dans les nouveaux pays entrants de l'Unionà27quelessalariéscraignentle plus - jusqu'à60%selonlesÉtats - que leur travail aitdesconséquencesnéfastessurleursanté,contre 21%en Grande-Bretagne et 27 %en法国。 Demanièregénérale,lesproblèmeslesplusfréquemmentévoquéssontles troubles musculo-squelettiques(21%dessalariéseuropéenspouffrentde maux de dos),la fatigue(20%),le stress(18%),les mauxdesête(12%) )et l'irritabilité(12%)。

En terme d'intensité(cadencesélévées,délaistrèscourt,manque de tempspourréaliserlapâche等),de plus en plusdesalariés,tant chez les cols blancs que chez les cols bleus,disentéprouverdesseensésdansle travail 。 Avec l'âge,toujours seloncetteenquête,l'intensification se ferait moins sentir:les plus de 55 ans seraient nettement moinsnombreuxàsubirdescadencesélevéesoudesélaistrèscare。 Toutefois,d'aprèslaDARESquimène,elle,lesenquêtesousles cinq ans sur les conditions de travail en France,lespénibilitésaugmentent,y includes pourlessalariésplusâ€:pis,au coursdesannées1990,le travail de nuit ouposndéenalternance aplusaumentépourlessalariésâgéqueque pour les autres。 L'étudedelaFondationuropéennepourl'améliorationdesconditions detravaildémonteuneautreidéereçuesurlapénilitilitérenévélantqu'auniveauuropéen,les risquesphysiquesliésautravailontplutôttendanceàaugmenter:62%destravailleurseuropéensaffectuentdes mouvementsrépétitifsdela main ou du brasetprèsde45%fontleursmétiersdansdes positionsparticulièmentinfortfortables,voire douloureuses。 «Les risques anciens n'ont pasdiminué,alors que des risques nouveaux commeleharcèlementfrappentàlaporte»,déploreWillyBuschak,directeur adjoint de laFondationbaséeàTublin(Irlande)。 «Les禁止工业进步,但是JenniferBué,chercheuseàlaDARES。 Letravailàlachaînesedéveloppeencore:en 2005,plus d'uneouvrièresurquatre travaille dans ces conditions et leshorairesposstésaugountentencore。 D'unemanièregénérale,les ouvriers sontmoinselactséparlesaméliorationsdesconditions de travail etlephénomènestspartrièrementfrappantpour les femmes。 »

Si le temps de travail hebdomadaire aplutôtbaisséenEuropecesdernièresannées,c'est surtout sous l'effet de l'augmentation du recours au temps partiel(33%des femmes et 8%des hommestravaillentàtempspartiel)et aussi de la diminution du nombre detravailleursàdede 48 heures par semaine。 Selon l'enquêteeuropéenneprésentéehieràParis,pluslessalariésravaillentlongtemps sur une semaine,moins ils sont satisfaits de leur travail:au-dessus de 45 heures hebdomadaires,40%des travailleurssedéclarentinsatfaits,contre 80%de satisfaits pour un temps de travail hebdomadaire entre 31 et 35 heures。 Autre enseignement着名的desondageàgrandeéchelleurtoute l'Europe:en extrananttravailrémunéréettravail«domestique»,lesfemmesàtempspartiel travaillent plus(21,3 heures detravailrémunéréandy32,7 heures de travail au foyer) que leshommesàtempsplein(43 heures detravailrémunéré加上7,9 heures dansleménage)。

En terme de reconnaissance professionnelle,83%desEuropéenssendcriventcomme satisfa de leur travail。 Parmilesélémentsdesatisfépébiscitésparlessalariés,on trouvelasécuritédutravail(75%),le fait d'avoir de«trèsbonamis»dans leurs entreprises(70%)et de se sentir«chez soi»dans l'组织(65%); en revanche,seuls 50%desEuropéensdéclarent«êtrebienpayéspourle travail qu'ils font»,et 35%retiennent qu'ils ont de«bonnes perspectives d'évolutiondecarrière»。 LesFrançaisnesont que 36%àconsidérerqu'ilssponuséscorctementpour leur travail et 19%àpenserqu'ils ont des perspectives d'évolutiondecarrière。

Thomas Lemahieu