桑特。 Les urgentistes华丽的voirAgnèsBuzyn



  • 2019-08-08
  • 来源:manbext手机注册

Alors queleurgrèveséétend,les soignants etlesmédecinsdesservices d'urgences showsestent dans la capitale,ce jeudi。 Leurs组织辛迪加联合国发展委员会。

Le ton monte aux urgences。 Selon le collectif Inter-urgences,80 service sont actuellementengrève。 Le mouvement non seulement继续des'étendremaiss'installe。 Ilavaitdémarréle18 marsdernieràl'hôpitalSaint-AntoineàParis,puisavaitgagnélesservices de l'AP-HP et la plupart desgrandsétablissements,hôpitauxgénérauxetCHU de province。 Desdélégationssesontondéndrenz-vous dans la capitale,ce jeudi,place Montparnasse,versleministèredelaSanté,oùlesorganization syndicales(CGT,SUD,l'Amuf,Associationdesmédecinspeedistesde France)entendent bien obtenir l' ouvertureimmédiatedenégociations。 Ils ont d'ailleursreçedhesoutien inattendu du Conseil national de l'ordredesmédecinsqui,hier,anappelé«avecgravité,dans le cadre du dialogue social,àl'organdd'une d'concertnce d'urgence(...)» 。 «La crise des services d'urgences est l'undessexômeslesplus aigusdel'extrêmeduthardédanslaquelle se trouve l'hôpitalpublic»,écritl'Ordre,qui indique apporter«écouteetsoutienàl'ensembledesmédecins et des professionnels qui exercent dans des conditions de plus en plus difficiles»。 Il se dit«prêtàprendresa part dans l'élaborationdesdécisionsministériellesquinesauraientêtrepluslongtempsdifférées»。 En fait,ce sontlesréquisitionsdeces derniers jours,par des policiers venuschercheràleurdomicile,en pleine nuit,des soignants,enarrêtmaladie,qui abousculél'ordredesédecins,peuenclinàdetellesdéclarations。

«不可抗力的部分des soignants estenépuisementprofessionnel»

S'y sontajoutéslespropos tenus parAgnèsBuzyn,mardi matin sur France Inter,qui,questionnéesurcesréquisitionsetla multiplicationdesarrêtsmaladieparmi les professionnelsdesanté,en plein mouvement social,accusélesurgentistes de«dévoyerlafonction desrrêtsmaladie»et de faire peu cas deleurscollègues。 «Je pense que ce n'est pas bien,çacentraîneunesurcharge de travail pour les autres»,at-elledéclaré,provoquant devivesréactionsjusquedanstravéesdel'AssembléeationaleetduSénatose seours eleldébatsurla loi «组织和转型系统santé»。

En pleine crise,les services d'urgence vont-ils devoirfonctionneràmarcheforcée? Pour les urgentistes,un pasaétéfranchiàLons-le-Saunier(Jura)où,depuis jeudi dernier,despersonnelsmédicauxetparamédicaux,enarrêtmaladie,épuiséspardes conditions de travail intenables,sontsommésparles gendarmes de reprendre leurs postes pour pallier les sous-effectifs。 Le 28 mai,c'estàuneheure du matin que les policiers sont venus tirer de leur sommeil des personnels des urgencessurréquisitiondupréfet,explique dans uncommuniquequ'l intersyndicale Amuf-CGT-FO。 Dans ce服务,70%des代理商欺骗catégoriesconfondues sontenarrêtmaladie。 «Une grande partie du personnel estenépuisementprofessionnel»,explique ledocteurÉricLoupiac,urgentiste membre de l'Amuf。 Selon la CGT,2médecins,4infirmières和2 aides-soignantesétaientincareéspéseséquisitionslundi。 Depuis,les planningontétémodiésmaisaudétrimentdesreposprogrammés,annuléssansque les soignants n'ensoientprévenus。 Uneméthode证书moins spectaculaire mais quinerègleenrienleprostlèmedesous-effectif,comme l'aracontéanonymementau Quotidiendomédecinunjeuneinterneprèssesdeux nuits de garde。 «Il ya eudesréquisitionsparmidu personnel quitravailledéjàdansce service d'urgences mais quiavaitdéjàfaitlesnuitsprécédentes。 UnmédecinduSmur de Champagnole(villeàproximité - NDLR)de 70 ans est venu en renfort。 Il ne connaissait pas l'outil informatique。 Moi,je suisarrivéenmai en stage。 jenemaîtrisepasnon plus tous les logiciels。 Nous avions un rythme de fou。 Toutétaitcompliqué»,raconte-t-il。 L'internedresseégalementlebilanmédicalinquiétantdeses heures de garde:«Unephlébitequise transforme en embolie pulmonaire,un enfant de 13 ans“scopé”qui passe la nuit dans un box aux urgences,une fracture d'humérusqui参加10 heures sur un brancard,sans antalgiques ...»

Hieraprès-midi,un CHSCT extraordinaireavaééécéconvquésetset'dédôtd'unsignalement de«dangerous grave et imminent»par le syndicat CGT,en raison de l'explosion du nombre d'arrêtsmaladieconsécutifsàcesmauvaises conditions de travail。 «Il ya trente ans que je connais le centre hospitalier,je n'ai jamais vu cela。 Je ne veuxpasêtrecompliced'une telle catastrophe»,s'alarme Rachid Hiebous,secrétaireCGTàLons-Le-Saunier。 Lesyndicalisteprécisequ'unrapport d'professional«accablant»sur les effectifs et les absences,datédemai 2018,décrivaitdéjàlephénomènetrèsdejordepré-burn-out et de burn-out touchant touteslescatégoriesdepersonnels,y包括les代理人管理jusqu'alors moinsexposés...«Une centaine de postes de contractuelsontétésupprimés。 La massesalarialerégulièrementamputée。 在ne peutpasrépartirl'activitésurmoins de personnel en pensant que cela n'aura pasdeconséquences»,poursuit Rachid Hiebous。

«ÀLons,les urgentistes sontengrèvedepuissept mois。 Et comme partout,le refusdenégocierentraînelaradicalization du mouvement。 Lagrève«sparadrap»,quiconsisteàfairesrèveansansrêterdetravailler,ses limites。 Il n'y a plus detempsàperdre。 La ministre doitnousécouterd'autantque l'étéapprocheet qu'il vafalloirgérerlescongés。 Déjàdescentaines de fermeture de litssontprogrammées»,alerte Christophe Prudhomme,urgentiste(Usap-CGT)。 Le collectif Inter-urgences遇见了sur la table deux revendications:le renforcement des effectifs et une augmentation des salaires de 300 euros par mois。 Mais,pour sortir de l'ornière,il faudra aller plus loin,explique-t-il:«Aux urgences nous avons un flux de patients entinrant mais pas de flux sortant。 Ilfautarrêterdesupprimer des lits。 Pour notre part,nous demandons notamment un moratoire contre les fermetures,de lits,de services et d'hôpitaux。 »Le 11 juin,les professionnels desantéinstersesterontpourdéfendreunon seulement les urgences mais aussi l'hôpitalpublic。

西尔维杜卡托




    • 娱乐排行